jeudi 21 février 2019

Homélie du 6ème dimanche année C 2019


Homélie du  6ème dimanche année C 2019  à partir de l'évangile de Saint Luc chap.6, 12, 17-26

Plutôt subversif ce Jésus par rapport aux évidences du monde où nous sommes plongés !:
la publicité ne cesse de nous seriner que le bonheur, c'est de gagner au super-Lotto, de jouir de vacances aux Bahamas et de se faire valoir par telle marque de parfum ou de voiture.
Aujourd'hui, Jésus serait-il membre du PTB ?

Revoyons la scène !
Jésus -nous dit Luc-  s'en alla dans la montagne pour prier et il passa la nuit  à prier Dieu.
Il a pris en lui le regard de Dieu !
Avec les Douze, il descend dans la plaine...
Et que voit-il ? Une foule de gens réellement pauvres, qui ont faim concrètement 'maintenant', qui souffrent 'maintenant' ; et lui 'qui n'a même pas une pierre où reposer la tête'
                                                et qui va mourir nu, dans l'intense souffrance, le mépris, l'extrême                                             pauvreté d'un crucifié,
il s'identifie à eux : il est le 'Messie des pauvres' !
Dès le VIII ème  siècle avant lui, tout un courant spirituel ,avec certains prophètes, porte l'espérance des laissés-pour-compte en Israël, réellement exploités, méprisés par les riches propriétaires, les 'rieurs' qui se moquaient bien de Dieu ;
et eux, les petits, les 'anawim' comme on les appelait, ils ne peuvent compter que sur Dieu pour leur survie, ils espèrent depuis longtemps un Messie qui les rendrraient à leur dignité.

Remarquons que Jésus -quoi qu'on en ait dit- ne 'maudit' pas les riches !
'Ouai !' écrit quatre fois le texte grec de l'évangile : 'Aïe, aïe, aïe !',vous les riches, les repus , les 'rieurs' maintenant', ce qui fait votre assurance, votre arrogance maintenant, ne passera pas la ligne d'arrivée !
Les quatre plaintes que Jésus  a  pour les riches, (comme souvent les assertions négatives dans le nouveau testament) servent surtout à mettre en relief par contraste, le grand Bonheur promis aux petits, ou plus exactement la chance de Bonheur qui les attend !
Car il ne suffit pas d'être misérable pour accueillir automatiquement ce Bonheur que Jésus apporte : il faut encore lui faire confiance !
Heureux 'asherei' (en araméen) se traduit aussi 'en avant !'
Jésus ne béatifie pas la misère où croupissent les SDF de son temps : la souffrance peut à la longue durcir le coeur ! Lui, il combat le Mal, l'injustice, il soulage, il libère de l'emprise des démons ...
Mais il invite les pauvres à aller de l'avant : il y a un Avenir pour eux ; : le Royaume déjà présent en lui.
Asherei donc ! En avant !

Et il y a toujours eu dans le courant des pauvres en Israël une dimension spirituelle : ce sont 'les pauvres de Yahvé'.Ainsi la présentation des Béatitudes chez Luc et celle -moins abrupte- de Matthieu se rejoignent en quelque sorte :
la pauvreté réelle invite à avoir un coeur de pauvre qui compte sur Dieu,
la faim qui tenaille le corps peut ouvrir à la faim de l'Essentiel (le jeûne du Carême nous le rappellera dans quelques semaines).
Cette faim-là, ce grand Désir de Bonheur qui nous habite tous, Dieu seul, Jésus seul, peut le combler : nous sommes faits pour cela !
Et parfois -certains d'entre nous peuvent en témoigner- au creux-même de nos épreuves assumées en communion à Jésus, à son mystère pascal, un filet de pure joie ou d'une paix profonde peut surgir inattendu,  et vient anticiper l'immense Bonheur qui nous attend.

Bref ! L'expérience chrétienne rejoint le regard et la Parole de Jésus :
le bonheur durable et profond n'est pas dans l'Avoir toujours plus, dans le Pouvoir auquel on s'accroche, dans la vanité du Paraître !
Mais bien dans une relation confiante et toujours plus vive, plus priante au Seigneur de notre vie, dans un amour plus concret pour ceux qui nous sont proches, plus généreux, qui s'élargit même aux ennemis (insistent les versets qui suivent). Le Bonheur est dans l'espérance 'en avant' !

Avec Marie- dans l'étonnement du grand Amour qui l'a atteinte, et qui nous atteint- nous pouvons chanter à Dieu : Le Puissant a posé son regard sur son humble servante. Il a fait pour moi de grandes choses. Désormais tous les âges diront mon Bonheur !
Les riches, il les renvoie les mains vides, les puissants, il les détrône, mais les humbles, il les élève et ceux qui ont faim, il les comble   de sa Présence :
SAINT EST SON NOM !



vendredi 18 janvier 2019

Soirée JMJ



Fw: Plus de 300 inscrits à la soirée JMJ à Bruxelles 🤩👉 J-7
Inscris-toi !
aleboux@yahoo.com <aleboux@yahoo.com> 18 janvier 2019 à 10:18
À : Alexandra Boux <aleboux@yahoo.com>
En même temps que, bien tardivement, vous envoyer tous nos voeux pour l'an (dix)neuf ... déjà plus si neuf que cela,
voici une info à transmettre sans modération à tous les ados de votre entourage...
Les grands-parents, les parents et les amis étant souvent les meilleurs vecteurs de la foi.
Et en vous demandant aussi vos prières pour accompagner l'événement...
Soyez bénis !

Bien affectueusement,
Alexandra
PS: Le dimanche matin est ouvert à tous. Si vous avez envie de nous rejoindre pour le petit déjeuner ou pour la
messe...
Ce sera un grand moment ecclésial !